La voiture dans laquelle avait pris place l'ancien ministre de l'Intérieur a été chronométrée à 130 km/h dans une zone limitée à 70 km/h, soit un dépassement de 60 km/h de la vitesse autorisée, selon l'hebdomadaires, qui a relevé ces excès de vitesse pendant un mois de "filatures discrètes".

Jean-Marie Le Pen, qui s'est prononcé pour un relèvement de la limitation de vitesse sur autoroute, a été chronométré à 185 km/h au lieu de 130 km/h, alors que François Bayrou circulait à 120 km/h sur une voie limitée à 70 km/h.

Enfin, Ségolène Royal roulait à 158 km/h dans une zone limitée à 110 km/h.